Rechercher

Equilibre & Alignement

Dernière mise à jour : 30 sept. 2020



Connaître le fonctionnement de son corps est une clé importante dans toute pratique sportive et le yoga n’y échappe pas ! Et si la compréhension de la proprioception pouvait nous aider à trouver notre alignement dans les asanas ?


1/ Qu’est-ce que la proprioception ? C’est la perception, consciente ou non, de la position de notre corps dans l’espace grâce à des récepteurs proprioceptifs musculaires, ligamentaires et articulaires.

Et en français ? C’est notre capacité à savoir, sans regarder, que notre pied gauche est juste à portée de main pour l’attraper dans la posture de Natarajasana (par exemple) grâce à des capteurs présents dans nos articulations.


2/ Comment ça marche ? Nous avons dans nos articulations des « récepteurs proprioceptifs », des petits capteurs qui perçoivent la position de nos membres et la communique à notre cerveau. Ils sont reliés entre eux par un immense réseau électrique couvrant tout le corps appelé le fascia superficiel, qui transmet ces informations au cerveau pour qu’il les traite. Tout ceci en une fraction de seconde ! Imaginez une toile d'araignée, lorsqu'un insecte se prend dans la périphérie de la toile celle-ci se met à vibrer jusqu'au centre où se trouve généralement l'araignée. Grâce à ces vibrations, l'araignée sait exactement où se trouve l'insecte sur sa toile sans le voir pour autant.


3/ Comment la travailler ? La pratique répétée des asanas nous permet d’améliorer ces capteurs, de les rendre de plus en plus précis, pour nous permettre de corriger notre position sans avoir besoin de « se regarder ».

Lorsque le professeur vient ajuster l'élève dans un asana, ce n’est pas pour l'embêter, c’est pour placer son corps dans la position idéale, dans son bon alignement (selon sa morphologie), afin que les capteurs saisissent l’information et que le cerveau l’enregistre et s’en souvienne lors de la prochaine pratique de cet asana.

C’est pourquoi il est important de pratiquer régulièrement, seul.e ou accompagné.e par un.e professeur.e.


Après une blessure (entorse, fracture ou autre) ces récepteurs proprioceptifs peuvent être lésés, la conduction de l’information peut être plus lente. Il faut alors « recalibrer » les capteurs et réactiver la transmission d’information à l’aide d’une rééducation avec un.e thérapeute compétant.e avant de poursuivre la pratique du yoga (ou de tout autre sport).


Conclusion : practice is key !

Pour un bel alignement, la proprioception est ton amie !

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout